Même si les tablettes durcies ne sont pas à la mode, elles sont indispensables pour travailler dans certains environnements. Ces tablettes, encore appelées tablettes industrielles, ont la particularité d’être résistantes aux chocs et très étanches. Elles intègrent généralement les mêmes systèmes d’exploitation et fonctionnalités que les tablettes standards dédiées au grand public. Sur le marché, on retrouve une panoplie de tablettes de type industriel, qui se différencient entre elles par de nombreuses caractéristiques. Quels sont les paramètres à prendre en compte pour bien choisir sa tablette industrielle ? Retrouvez dans la suite les conseils d’experts sur le sujet.

La résistance aux chocs : caractéristique principale

La résistance aux chocs est le premier paramètre à analyser lorsqu’on veut acquérir une tablette de ce type. Les constructeurs proposent plusieurs niveaux de résistance et les classent en trois catégories : semi-durcie, entièrement durcie et ATEX. Le premier type est conçu pour un usage intensif, mais dans des conditions dites raisonnables. Il résiste aux vibrations, aux chutes de faibles hauteurs et aux chocs pas très violents. La tablette entièrement durcie pour sa part, est faite pour fonctionner dans les pires conditions et résiste à tous les types de chocs (sauf explosion). Une certification de type MIL-STD valide très souvent ce niveau de résistance. Une tablette aux standards ATEX, elle, pourrait sans problème être utilisée dans une atmosphère explosive.

Il faut également noter qu’il y a un lien entre l’épaisseur de la tablette et sa capacité à résister aux chocs. En effet, moins une tablette est épaisse, moins elle résistera aux chocs. Il est recommandé d’opter pour des tablettes ayant une dalle tactile assez épaisse. Si vous travaillez dans un environnement humide, il est indispensable de vérifier le niveau d’étanchéité de la tablette. Dans ce cas précis, il faudra que la tablette ait un indice de protection adéquat et soit dotée d’un système anti-corrosion.

Le panneau de connectiques et les technologies réseau

En plus de la caractéristique principale recherchée qu’est la résistance aux chocs, il est indispensable de vérifier le panneau de connectiques ainsi que les fonctionnalités liées au réseau sans fil. Selon l’usage que l’on veut en faire et les contraintes de l’environnement de travail, il faudrait que la tablette puisse se connecter aux divers terminaux, périphériques et moniteurs que vous utiliserez. Les connectiques que l’on recommande d’avoir sur sa tablette industrielle sont les ports USB, HDMI et la carte SD. Si votre travail nécessite que la tablette soit connectée à un réseau local filaire, il faudra rajouter le port Ethernet.

En ce qui concerne le réseau sans fil, le wifi et le Bluetooth sont le minimum à avoir. Le Bluetooth est la technologie par excellence pour le partage de données entre terminaux dans un réseau personnel. Le wifi quant à lui servira à se connecter au réseau d’entreprise et à internet. Si vous envisagez utiliser la tablette à l’extérieur et dans des zones non couvertes par un wifi d’entreprise, il faudra dans ce cas exiger une tablette dotée de la technologie 3G, voire 4G. Par ailleurs, une tablette se doit d’être pratique et facile à transporter. C’est pourquoi il est conseillé de prendre des tablettes de taille moyenne (entre 8 et 10 pouces) et les moins lourdes possibles. Il ne faut opter pour des tablettes de grande taille, que lorsque c’est indispensable.

Autres paramètres importants

Les autres caractéristiques comme le système d’exploitation, le processeur, la RAM, la capacité du disque dur, et les lecteurs d’empreintes digitales, NFC ou de codes barres, bien qu’elles soient importantes, sont elles à intégrer aux exigences en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire, et des applications que vous aurez à installer. Un lecteur de code barre sera par exemple une exigence pour la gestion de stock d’un supermarché.