Des machines révolutionnaires ont marqué l’histoire de l’industrie mondiale surtout celle de la France. En effet, des inventions extraordinaires sont apparues grâce à la sophistication des machines industrielles qui ont contribué à la fabrication de leurs pièces. Ces dispositifs ne sont autres que les machines-outils et leur intervention ne se réduit pas à la conception de composants, mais elles peuvent également agir dans le domaine de la modification, de l’amélioration et de la reproduction. Sûrement, l’importance des machines-outils est plus qu’évidente si bien qu’il est nécessaire de montrer, à travers cet article, comment elles fonctionnent.

Qu’est-ce que c’est qu’une machine-outil ?

  • Définition d’une machine-outil.

Comme son nom l’indique, une machine-outil est un équipement dont on se sert pour faire bouger un outil. Cet instrument dit industriel est lancé par l’intermédiaire d’une transmission qui est elle-même enclenchée au moyen d’un moteur.

En France, les manufacturiers du Nord proposent une interprétation précise et validée par l’Organisation internationale de standardisation (ISO) de la machine-outil. Pour eux, nord machine-outil est un appareil immobile destiné à modeler des équipements à l’aide de méthodes dites physiques ou chimiques. En général, cette machine révolutionnaire façonne des matériaux tels que les métaux, les plastiques, les bois et les verres. Il est évident que cet outil opère sur des matériaux solides et résistants. Pour apporter plus de précision, une machine-outil est un instrument mécanique qui permet d’effectuer un usinage. Elle permet de fixer un dispositif et de le rendre amovible. Il convient de noter que les mouvements effectués par cette machine sont exécutés de manière précise, puissante et convenable.

  • Comment fonctionne une machine-outil ?

La France machine-outil fonctionne de manière automatique. C’est-à-dire qu’en la faisant exécuter des mouvements précis, la machine-outil arrive à façonner un élément que l’on aura stabilisé sur une table pouvant être fixe ou mobile. La table peut également être fixe comme elle peut être mobile.

Quels sont les différents types de machines-outils et comment fonctionnent-elles ?

Pour enlever de la matière, il existe bon nombre de machines-outils telles que : l’étau limeur, la fraiseuse, la machine-transfert, la perceuse à colonne, la rectifieuse, la scie motorisée et le tour.

Généralement, on désigne par étau limeur une machine-outil exploitée pour l’usinage des surfaces plates sur un morceau métallique. Concernant la fraiseuse, elle est une machine-outil aidant à produire différentes sortes de pièces métalliques. Habituellement, l’usinage par une fraiseuse se fait séparément ou par enchaînement et ce procédé consiste à ôter de la matière sur l’élément d’origine.

Par le biais d’une machine-transfert, on a la possibilité de réaliser répétitivement des opérations sur une pièce métallique ou en bois. Quant à la perceuse à colonne, on peut trouer toute sorte de matériaux. Pour ce faire, la machine est équipée de forets. Il faut noter que la perceuse à colonne est également appelée foreuse. Au sujet de la rectifieuse, comme son nom l’indique, elle est une machine aidant à exécuter une rectification. Pour y arriver, elle emploie une meule dans le but de façonner une surface tout à fait lisse. La plupart du temps, on exploite la rectifieuse pour peaufiner un usinage fraîchement exécuté par une fraiseuse ou par un tour.

Quant aux scies, elles sont des machines-outils possédant une lame en acier trempé. En général, cette lame permet de sectionner des matériaux comme le plastique, le bois, les métaux et parfois les pierres. Finalement, concernant le tour, c’est une machine-outil qui sert à maintenir un morceau sur lequel on souhaite travailler en le laissant tourner sur lui-même.

D’autres types de machine-outil

En France, à part les machines-outils déjà citées, il existe également celles qui sont classées parmi les machines de grandes catégories. Certes, le domaine de l’industrialisation comporte deux catégories de machines : les machines-outils conventionnelles et les machines-outils à commande ou guidage numériques. On parle ici des machines de tournage, des machines de découpage à jet d’eau, des machines de découpage au laser et des machines de finition.

Quels sont les rôles des machines-outils ?

Pour savoir le rôle des machines-outils, il est important d’apporter des explications point par point sur leurs utilités respectives.

  • L’utilité des aléseuses et des fraiseuses-aléseuses ?

Il est évident que les aléseuses et fraiseuses-aléseuses sont parfaites pour faire des travaux de fraisage, mais également des opérations d’alésage.

  • La fonction du tour parallèle ?

Le tour parallèle aide à mener à bien une opération de tournage, de filetage, de perçage, d’alésage et de fraisage.

  • L’importance du tour à tourelle et des tours dits verticaux ?

Le tour à tourelle et les tours verticaux servent à confectionner des éléments aplatis. Il convient de préciser que certains tours à tourelle sont automatisés.

  • Le rôle des machines-outils à commande numérique ?

Certainement, les machines-outils à commande numérique ont renouvelé les procédés d’usinage. Il est à noter que son utilité principale est sa capacité à se contrôler toute seule. En effet, la machine-outil n’a pas besoin d’un appui humain pour tourner de manière hautement précise. Grâce à son dispositif informatique qui mémorise les descriptions préétablies, elle possède un automatisme reproduisant de façon exacte toutes les instructions. Ce type de machine révolutionnaire est énormément utilisé aussi bien pour les travaux de perçage que pour les opérations d’alésage. C’est par l’intermédiaire des machines-outils à commande numérique qu’il est dorénavant plus aisé d’effectuer un usinage parfait.