Le secteur industriel fonctionne surtout par la présence d’un ensemble de pièces et équipements fonctionnels qui assurent des rôles précis dans le déroulement des activités. Ces pièces et divers équipements sont assemblés à l’aide de vis et outils de serrage professionnels. Que ce soit pour améliorer vos techniques de serrage, pour obtenir des conseils sur mesure dans l’achat de vos outils industriels, Hytorc vous conseille sur les outils et méthodes de serrage les mieux recommandés. 


Comprendre les facteurs à l’origine d’un défaut de serrage

Les exigences en matière de performance, de sécurité et de qualité contraignent toute entité du secteur industriel à opter pour des matériaux et des techniques plus complexes pour le système de serrrage. En pratique, l’assemblage industriel comprend un ensemble de vis et écrous qui sont soumis à trois principaux types de contraintes : les serrages excessifs, les vibrations et les écarts thermiques. 

Les serrages excessifs sont dus à une application d’efforts trop importants au moment du serrage. Dans ce cas, la vis peut avoir tendance à s’étirer jusqu’à ce qu’elle ait atteint sa limite d’élasticité. Une déformation permanente peut ensuite être constatée. En plus d’engendrer des déformations, un serrage excessif peut avoir des impacts sur la résistance des éléments à assembler sur le long terme. 

Contrairement aux serrages excessifs, les vibrations et les écarts thermiques sont issus de facteurs moins apparents. Les vibrations sont généralement dues aux activités industrielles et provoquent dans la majorité des cas un desserrage imprévisible. Pour ce qui est des écarts thermiques, ils engendrent une dilation ou un retrait des pièces qui ont par la suite tendance à bouger. En tout cas, peu importe les facteurs du dérèglement au niveau de son système industriel, un bon serrage bien vérifié peut tout régler. 

Un bon serrage contrôlé relève de tout un art qu’on appelle « la dynamométrie ». Sur hytorcatlantique.fr, vous retrouverez de nombreux conseils pratiques et des outils de serrage professionnels à la portée de tous portant sur la dynamométrie. Clé hydraulique, visseuse dynamométrique et accessoires de serrage divers y sont proposés.

Maîtriser le serrage industriel en utilisant une clé de dynamométrie

La clé de dynamométrie Hytorc reste l’outil industriel indispensable pour maîtriser le serrage industriel. En effet, elle assure un serrage parfaitement contrôlé selon la qualité des pièces industrielles à assembler. Son utilisation garantit une conformité aux exigences et normes en vigueur, une parfaite étanchéité, des assemblages d’une grande précision, des serrages uniformes ainsi qu’une sécurité d’exécution de haut niveau. 

Pour obtenir un bon serrage avec la clé dynamométrique, il faut appliquer un serrage au couple. Ce couple dépend a priori des dimensions de la vie et de sa qualité. 3 moyens existent pour déterminer avec précision le couple de serrage idéal. Vous pouvez soit suivre les recommandations prédéterminées, soit utiliser un outil spécifique permettant de connaitre le rendement espéré d’un assemblage vissé, soit consulter un tableau de solution de serrage. Ce dernier expose des forces de tractions et des couples de serrage applicables selon la qualité et de diamètre des vis, des coefficients de frottement. 

À titre de rappel, l’absence de serrage contrôlé peut provoquer des risques de sécurité. En cas de serrage insuffisant, les vis peuvent tout simplement se dévisser tandis qu’en cas de serrage excessif, ils peuvent se détériorer ou perdre en efficacité dans l’assemblage dynamique. 

Bien choisir sa visseuse de dynamométrie

Les visseuses de dynamométrie sont des outils indispensables sur les chantiers industriels. Plus pratiques que les clés manuelles, elles remplacent bien le rôle des boulonneuses pneumatiques qui pour certaines applications ne permettent qu’un serrage limité. En effet, les boulonneuses ne sont pas adaptées à un certain niveau de vibrations. 

La visseuse de dynamométrie promet un serrage contrôlé optimal pour l’ensemble de son assemblage industriel jusqu’à une puissance de 10 000 N.m. Mais alors, comment bien choisir sa visseuse industrielle ? Priorisez une visseuse Hytorc équipée d’un moteur pneumatique ou électrique relié à un trait de plusieurs engrenages épicycloïdaux agissant comme multiplicateur de couple. Ce genre de moteur donne bien droit à un outil de serrage professionnel promettant une application à la fois souple et progressive. 

Aussi, choisissez une visseuse dotée d’un système de cannelures aux réactions coaxiales compatible avec serrage dépourvu de bras de réaction une fois que les rondelles de réaction se placent sous les têtes de vis et les écrous à serrer. De cette façon, il sera bien facile de réaliser le serrage en toute sécurité sans s’exposer aux moindres situations contraignantes. 

Bien choisir sa pompe hydraulique

La pompe hydraulique reste l’outil nécessaire du système de serrage pour alimenter un vérin hydraulique. On distingue deux types de pompes : une pompe à moteur électrique et une pompe pneumatique. Électrique ou pneumatique, comment choisir sa pompe Hytorc ?

Une pompe à moteur électrique doit pouvoir fonctionner avec un courant à 230 V et 50 Hz. Et pour obtenir un couple maximal de clés hydrauliques, elle doit délivrer 700 bars de pression. Chaque pompe en fonction de ses origines et caractéristiques propose différents débits nominaux qui correspondent aux quantités d’huile pouvant circuler à une pression imposée de 70 bars. Cette valeur de pression peut être prise comme valeur de référence pour l’achat de ses pompes hydrauliques à moteur électrique. Les modèles les plus performants peuvent être dotés d’un moteur de 380 V.

Une pompe à moteur pneumatique offre des performances similaires aux versions électriques, mais avec un système d’alimentation plus poussé. Pour une utilisation intensive, il est conseillé de choisir un modèle professionnel comprenant une unité FRL ou Filtre Régulateur Lubrificateur, un système de refroidissement et une télécommande pneumatique. 

En plus des clés hydrauliques, des visseuses dynamométriques et des pompes hydrauliques, on peut aussi avoir besoin de conseils pour l’achat et l’utilisation des accessoires de serrage : bras de réaction, douilles à chocs, offset links, contre-clés et flexibles hydrauliques. 

Suivre une formation sur l’usage des outils de serrage

Le système de serrage est bien un sujet complexe, mais qui pourtant doit être maîtrisé si l’on veut devenir un professionnel en système de serrage. C’est à ce point que l’utilité des formations en usage des outils de serrage est justifiée. Elles ont pour objectif d’apporter des informations concises et claires sur les différents types d’outils de serrage, les techniques à connaitre pour les maîtriser, les risques liés à leur usage et comment les contourner, les procédures de connexion. 

Une formation en serrage dynamométrique permet également d’identifier les causes d’un problème de serrage et de l’éviter de justesse. Elle peut se porter sur la généralité du serrage ou encore sur un sujet plus précis comme le serrage des brides d’étanchéité. 

Les formations sur la généralité du serrage expliquent les technologies de serrage divers associé au couple de serrage et aux tensions variables. Outils à chocs, tension hydraulique, tension par canne, serrage à induction, couple et angle, couple de dynamométrie et tension mécanique sont des thèmes à étudier. Dans le cas d’une formation au serrage des brides, le sujet se centre spécialement sur l’utilisation des brides d’étanchéité et leurs serrages dans l’univers de l’industrie. Cette formation est bien essentielle dans l’optique où près de 40 % des défaillances techniques sont dues à des problèmes de serrage de brides. Elle s’établit dans le respect des normes ASME PCC-1. 

Peu importe le type de formations en serrage contrôlé, elles ont pour principal objectif de vous apprendre les connaissances théoriques de la dynamométrie avant de passer à la pratique.