L’innovation dans l’industrie chimique continuera au cours de la prochaine décennie. Et pour cause, les entreprises du secteur doivent s’adapter rapidement pour conserver leur avantage concurrentiel, relever les défis et saisir de nouveaux débouchés. Quatre grandes tendances sont toutefois à relever pour les années à venir.

 Industrie chimique : durabilité et économie circulaire

Les principales matières premières et les sources d’énergie subissent des changements de jour en jour. L’impact croissant des émissions et de l’élimination des déchets a encouragé différentes entités à établir des réglementations environnementales strictes.

L‘innovation dans l’industrie chimique est désormais tributaire des écosystèmes assurant la durabilité et l’économie, entraînant une consommation d’énergie et de ressources moindres. Les nœuds critiques de ces écosystèmes – matières premières, production de produits chimiques, applications et utilisateurs finaux – se concentrent sur la substitution des ressources et maximisent l’utilisation des énergies renouvelables et le recyclage. Par exemple, les plastiques biodégradables sont conçus pour « s’intégrer » dans les systèmes de recyclage existants sans compromettre la qualité ni augmenter le coût du flux de recyclage. En outre, le marché du recyclage des matériaux de batterie devrait être alimenté par l’adoption croissante des véhicules électriques et par la réglementation évolutive en matière de recyclage. Enfin, en matière d’énergie renouvelable, le passage à la fibre de carbone PX35 va améliorer la pale efficacité, augmentant ainsi la puissance générée par éolienne.

L’impact de la numérisation dans l’industrie chimique

La numérisation est à la pointe de l‘innovation dans l’industrie chimique. La technologie numérique aide les sociétés du secteur de nombreuses manières, notamment en capturant des données critiques et en tirant des enseignements pour améliorer les résultats à moindre coût. Les avancées technologiques révolutionnent aussi la maintenance préventive pour faciliter la planification précise des stocks afin d’éviter les ruptures.

Dans certaines entreprises, les capteurs connectés sont utilisés pour avoir des données en temps réel, qui sont introduites dans un logiciel de gestion et qui génèrent des alertes en temps opportun en cas d’anomalie. Des sociétés de grande envergure ont mis au point des systèmes automatisés pour la fabrication de formes composites complexes de première qualité pour les industries de l’aérospatiale, de l’automobile, de la marine, du pétrole et du gaz et de la tuyauterie.

Innovation et mondialisation accélérée

La demande de produits chimiques continue de croître dans les marchés émergents, car leur population en âge de travailler est toujours un moteur important pour les industries chimiques. La réduction du cycle de vie des produits et la standardisation des produits ont accéléré l’innovation dans l’industrie chimique et le rythme de la mondialisation.

Par exemple, les fabricants de composites en fibre de carbone et les constructeurs automobiles étudient des moyens d’accroître l’utilisation de composites dans les automobiles. Des procédés de fabrication de pièces composites permettent non seulement d’améliorer la qualité, mais aussi de réduire les coûts et les temps de cycle.

Un autre exemple concerne les matériaux isolants, tels que les aérogels et les matériaux à changement de phase. Ils permettront des économies d’énergie et un meilleur confort thermique par rapport aux matériaux isolants traditionnels.

Industrie chimique : la promesse d’une innovation continue

Les tendances de l’innovation dans l’industrie chimique convergent pour influencer les décisions stratégiques des principaux fabricants mondiaux. Les utilisateurs de ces changements auront l’avantage concurrentiel par rapport aux autres, car les atouts classiques tels que l’accès facile aux matières premières, la proximité des clients et la R & D risquent de ne plus être suffisants pour maintenir un avantage concurrentiel. Ensuite, l’industrie chimique a énormément bénéficié de la croissance économique de la Chine au cours des deux dernières décennies. La capacité de la Chine ne pouvant pas être construite assez rapidement pour répondre à la demande intérieure, il a fallu importer des produits chimiques. Cela a permis aux acteurs de l’Europe de l’Ouest et de l’Amérique du Nord de se développer alors que leurs marchés nationaux connaissaient une stagnation notoire. Enfin, il faut garder à l’esprit que sans l’appui de l’industrie chimique, pratiquement rien de ce qui entoure les humains, ni les bâtiments dans lesquels ils vivent, ni la nourriture qu’ils consomment ni les soins de santé ne pourraient exister. L’industrie dans son ensemble est donc bien placée pour tirer parti d’un large éventail de tendances, allant de la durabilité à la mobilité électronique, des flambées de la demande de produits de base aux changements majeurs du comportement des consommateurs.

Le monde est potentiellement au seuil d’une ère de nouveaux matériaux puissants, introduite par l’innovation dans l’industrie chimique. Certaines entreprises adoptent des technologies numériques qui leur permettront de devenir de fournisseurs hors pairs de solutions pour leurs clients. Mais pour devenir des acteurs centraux de cette histoire, elles doivent continuer d’exploiter les avancées technologiques. Endosser la cohérence et la numérisation d’un portefeuille ne rend pas une entreprise plus innovante. Elle doit simultanément aligner ces activités sur un modèle d’entreprise innovant qui génère des rendements sains et autonomes des investissements en R & D.