La Fédération des Industries Mécaniques

Publié le : 29 mars 20184 mins de lecture

Organisation professionnelle interdépendante, la FIM ou Fédération des Industries Mécaniques est affiliée à l’organisme de liaison des industries mécaniques, métallurgiques et électriques européennes dans un but de défendre les intérêts des mécaniciens sur le plan national et européen. Mais quelles sont donc ses missions et ses actions ?

Défendre les intérêts économiques et techniques

Travaillant en étroite collaboration avec les syndicats spécialisés en fonction des produits, des métiers et des marchés, la Fédération des Industries Mécaniques œuvre principalement pour les intérêts communs des mécaniciens de France. Son premier rôle est donc d’assurer la fonction de porte-parole des industries mécaniques et des mécaniciens auprès des institutions professionnelles françaises, mais également européennes.

Avec une puissance d’influence considérable, la FIM s’occupe de protéger et défendre les intérêts à la fois économiques et techniques des industriels qu’elle représente ainsi que leur entreprise. Étant bien structurée et surtout interdépendante d’autres organismes, elle peut intervenir sur le plan politique, mais également sur un plan juridique.

Les objectifs de l’accompagnement

La Fédération des Industries Mécaniques s’est donnée comme premier objectif d’aider les mécaniciens ainsi que les industries mécaniques pour la conception, la production et la vente de leur produit en France. Dans cette optique, elle aide également ces derniers à développer leur marché sur le plan international.

Par ailleurs, la FIM s’est aussi fixée d’autres objectifs consistants à assurer la défense et la promotion de secteur des industries mécaniques tant sur le plan français que mondiaux et européens. Elle accompagne ainsi les industriels pour résoudre les préoccupations rencontrées au niveau collectif et propose des solutions adaptées pour garantir une bonne gestion des problèmes rencontrés au quotidien. D’ailleurs, elle peut agir pour orienter la politique française et européenne, mais aussi pour construire le droit des sociétés et de la propriété industrielle et commerciale.

Les champs d’action

Réalisant chaque année un rapport portant sur les actions conduites par ses équipes, la Fédération des Industries Mécaniques apporte à travers ce rapport des exemples concrets et non exhaustifs afin de prouver en quoi l’accompagnement proposé aux entreprises a été efficace. D’ailleurs, elle réalise régulièrement des actions collectives afin de connaitre les problématiques spécifiques à chaque mécanicien, ce qui permet à ces experts d’apporter aux industriels des solutions adaptées et concrètes pour la gestion des défis rencontrés au quotidien.

Pour finir, la FIM a également élargi ses champs d’action en définissant des positions communes aux industries exerçant les mêmes activités et les mêmes métiers dans des marchés très diversifiés.

Plan du site