Matériel industriel : utilité et usages des glissières télescopiques

utilité et usages des glissières télescopiques

Publié le : 16 juillet 20196 mins de lecture

Les glissières télescopiques sont actuellement très prisées pour assurer le bon fonctionnement des portes coulissantes, des tiroirs, des portails coulissants, etc. Il s’agit en grande partie des moyens linéaires professionnels fabriqués pour des applications qui nécessitent de lourdes charges sans trop de précision.

Généralités sur les glissières télescopiques

La glissière télescopique représente une composition de profils métalliques qui glissent sur des roulements à billes fixées dans des cages à billes. Elle s’affiche en forme de rails en métal. Ce matériel garantit notamment un guidage télescopique simple et pratique. Il se compose parfois d’un élément intérieur, un  élément extérieur fixe et d’un élément intermédiaire. Ce dernier se présente souvent avec des billes. Par ailleurs, les glissières télescopiques sont également équipées de butoirs en ouverture et en fermeture. Avec un tel arrangement, le matériel est capable d’assurer un coulissement de plus de 1 250 kg de charge sur des longueurs de 2 m. En réalité, les glissières télescopiques favorisent le guidage télescopique d’un élément lourd autour d’une oscillation de translation.

Glissière télescopique proposée en plusieurs modèles

Le marché des matériels industriels présente une gamme de glissières télescopiques. Les utilisateurs peuvent avoir le choix entre les modèles super extension, à extension totale et à extension partielle. Dans le premier cas, le matériel est constitué de 4 éléments offrant un développement important avec une possibilité d’atteindre jusqu’à 2 000 mm. De son côté, la glissière télescopique à extension totale propose développement optimal avec 3 éléments inclus. Cette version peut résister à un poids dans les 1 250 kg avec une longueur jusqu’à 2 600 mm. Quant aux versions à extension partielle, il y a la glissière télescopique à forte charge, inox et cette à charge lourde. La glissière télescopique à forte charge est dotée de billes de renfort à base d’inox.  Grâce à ces billes, le matériel peut reprendre l’écrasement qu’il a produit, d’où l’assurance de la sécurité et l’adaptation à ses besoins. Concernant la glissière télescopique inox, elle est conçue avec deux éléments favorisant un développement autour d’une distance d’environ la moitié de sa longueur fermée. Ce modèle est efficace pour un montage horizontal ou vertical grâce à sa discrétion et sa fluidité exceptionnelles.

Les critères de choix d’une glissière télescopique

L’acquisition d’une glissière télescopique adaptée peut se faire facilement en se basant sur différents points fondamentaux. A commencer par les matériaux de fabrication. Effectivement, les fournisseurs ont recours à une variété de matériaux pour élaborer des glissières télescopiques. En guise d’exemple, il exisite la glissière fabriquée à base d’acier formé. Ce matériau est très robuste, donc utilisé pour les lourdes charges. Il y a aussi l’acier étiré à froid proposant une rigidité des billes présentes dans la glissière. Autre part, l’acier étiré à froid et trempé se montre plus fiable et résistant. Ce matériau serait idéal pour réaliser des travaux avec comprenant des matériels à charge considérable. En outre, le type de montage est aussi un autre critère essentiel. Ainsi, il importe de déterminer le mode d’installation de la glissière télescopique, soit à la verticale ou à plat. A savoir qu’un montage à la verticale  concerne les glissières identifiables sur la partie latérale, tandis que le montage à plat implique celles placées sous le matériel à poser. Il ne faut pas oublier l’aluminium, un excellent composant pour maintenir un équipement de moindre charge. A vrai dire, l’aluminium est une matière destinée à la conception d’une glissière télescopique verticale. Enfin, il faudra analyser la capacité de charge pour bien choisir son matériel de guidage télescopique. Pour cela, il faut retenir qu’il faut placer le centre de la gravité de la charge à proximité du rail monté au cours de l’installation. D’un autre côté, il faudra diviser les charges mises en évidence par 4 pour le cas des glissières télescopiques horizontales.

Plan du site